Z comme … Ze end ou les 10 commandements du challenger AZ

Image associée

Nous voici au terme de ce challenge AZ 2018. C’est donc l’heure du bilan….

Pour être honnête, en débutant cet article, je ne suis pas satisfaite de ma prestation dans cette première édition. En cause plusieurs erreurs de généablogueuse débutante qui me font aujourd’hui établir une liste (non exhaustive) des règles de base pour une bonne participation au challenge AZ.

Faire les choses dans l’ordre

C’est la première de toute : prendre l’alphabet dans le bon ordre … et cela dès le premier jour !!! Ignorant totalement cette règle de base j’ai construis mon challenge sur la bas d’un récit dans l’ordre chronologique et j’ai compris mon erreur dès le premier jour : pour donner plus de visibilité à nos articles Sophie et Brigitte nos G.O. ont mis en place un tableau pour recenser les articles publiés par les 80 participants au challenge. Et forcement un challenger à contre courant ça ne leur a pas facilité la tâche … et je m’en excuse encore ici. Ce n’était pas une volonté délibérée pour me démarquer mais réellement une erreur de débutante due à ma méconnaissance de l’organisation du challenge. Promis l’an prochain je serai une bonne élève !!

Etre réaliste

Il ne (surtout) pas sous estimer la charge de travail et l’investissement personnel que représente une participation à un défi comme le challenge AZ. Cela demande organisation et méthode à tous les niveaux : il faut arrêter sa liste complète de lettre au plus tôt, trouver de la documentation pour illustrer ses propos, trouver l’angle éditorial de l’article et surtout éviter de travailler dans l’urgence car croyez en mon expérience ce n’est pas la meilleure des solutions loin de là.

Au premier jour de novembre j’avais 13 articles de planifiés ce qui à priori me laissait une marge de manoeuvre confortable. Au dernier jour du challenge j’ai publié 15 articles dans la douleur et l’urgence perpétuelle. La faute à une erreur d’organisation majeure (cf ci dessus) mais aussi à ma gourmandise …

Aller à l’essentiel

Je l’avoue bien volontiers, cette fois encore, ma gourmandise m’a joué des tours et pour une fois ce n’est pas une histoire de kilos ;-). Mon projet de départ était de raconter le parcours de mon arrière grand père durant la guerre 14/18. Aujourd’hui je me rends compte à quel point cette ambition était tout simplement irréalisable sur la durée du challenge. Attention donc à ne pas vouloir en faire trop car vous risquez d’être déçu.

Etablir une feuille de route

Qui veut aller loin ménage sa monture … et prépare sa feuille de route !!! C’est clairement un élément indispensable pour réussir le challenge AZ : établir sa liste de lettres avant le début et faire son possible pour qu’elle soit complète. Evidemment ce n’est pas simple de trouver l’inspiration pour X, Y ou Z  mais finalement on finit par trouver le sujet (la preuve) . Ce qui est le plus compliqué c’est sans doute de trouver LE sujet celui qui fera un bon article et qui parlera à tout le monde tout en mettant en avant nos ancêtres et nos recherches.

Rester concentré

Voici un vrai problème de généalogiste : ne pas s’égarer !! Et que le premier qui n’a jamais fauté me lance le premier registre car tous les généalogistes le savent bien : rien de tel que des recherches dans les archives (ou pire sur la toile) pour perdre de vue son objectif de recherche premier. La tentation de suivre la première possibilité de disgression qui passe est à tous les coins de site. Il est donc impératif de rester concentré sur l’objectif de votre recherche.

Se donner un fil rouge

Le fil rouge permet de relier tous les articles entre eux, c’est un thème commun. C’est pour moi un élément indispensable pour un bon challenge AZ.  Il doit être suffisamment fédérateur pour intéresser le lecteur, assez large pour permettre une marge de manoeuvre raisonnable en terme d’écriture (sans quoi il deviendra une prison dorée) et suffisament personnel pour que l’on y mette du coeur. J’ai déjà vu passer quelques belles choses mais il me tarde de plonger dans la lecture des centaines d’articles publiés depuis début novembre.

Garder les pieds sur Terre

Oscar Wilde disait :  » Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles  » il n’empêche que viser les étoiles directement peut vous éviter des désillusions. Je veux dire par là qu’il faut rester humble dans ses attentes.  En participant à ce challenge je m’attendais à faire décoller la fréquentation de mon blog et à recevoir plusieurs commentaires par jour mais ce ne fut pas le cas. Sans doute mon départ à contre courant, mon inexpérience dans l’écriture et mes balbutiements sur les réseaux sociaux ne sont pas étrangers à mon absence de visibilité dans le challenge mais je n’oublie évidement pas la grande qualité (et la grande quantité !) des billets publiés durant cette édition 2018. Prise par la rédaction de mon propre challenge et mes recherches annexes.Je n’ai moi même pas lu beaucoup d’articles. C’est une lacune que j’ai bien l’intention de combler dans les prochaines semaines.

Savoir communiquer

J’avoue que c’est une dimension que j’avais un peu négligée et pourtant … Pas forcément fan des réseaux sociaux mais pas déconnectée pour autant j’ai créé en septembre dernier un compte twitter lié à ce blog . Ce monde hyper social est une véritable mine d’or de découvertes et de rencontres mais pas seulement, c’est aussi un outil de communication et d’échange hors du commun. Durant ce challenge, Twitter m’a ouvert des portes et montré des univers que je n’aurai peut être jamais aperçu si j’en avais été absente.

Prendre plaisir

Evident pensez vous ?! Pas tant que ça … Quand je me suis rendu compte que construire mon challenge à contre courant n’était pas la meilleure des idées j’ai voulu changer mon fusil d’épaule et très vite je me suis retrouvée sous pression, prise par le temps, publiant quasiment tout le temps dans l’urgence. Résultat ?! Un coup d’arrêt dans mes publications au milieu du challenge après une réflexion de mon mari qui m’a dit un soir où je pestais devant ma page blanche « Dis, ton blog là, c’est censé te faire du bien non ?!« . Il avait raison : à vouloir trop faire je n’étais plus dans le plaisir. J’ai remis le pied à l’étrier au bout de quelques jours et j’ai décidé d’aller à mon rythme. Je finirai mon challenge AZ 2018 c’est une certitude. Il me faudra juste un peu de temps 😉

Etre fier de son travail

Cette dernière règle est la principale il faut être heureux du travail accompli. Pour toutes les raisons qui sont citées depuis le début de cette article le challenge AZ m’a beaucoup apporté. Merci à Sophie et à Brigitte pour leur compréhension et leur soutien durant ce challenge mais surtout MERCI à elles  pour leur formidable investissement qui a donné tant d’élan à cette édition. Merci aussi aux personnes qui ont pris le temps de lire mes articles et d’y laisser un commentaire ici ou sur twitter.

Au terme de ce long article une chose est sûre : RDV même mois, même endroit l’année prochaine !!!!!!!!!!!!! (et cette fois dans l’ordre du premier coup promis )

10015_1

 

 

Publicités

4 commentaires sur “Z comme … Ze end ou les 10 commandements du challenger AZ

Ajouter un commentaire

  1. Ce sont d’excellents conseils ! Le challenge dans le désordre n’est pas très facile à suivre pour nous, mais ce n’est pas non plus une catastrophe tant que vous jouez le jeu d’alimenter le tableau !
    Bravo et merci pour cette première participation passionnante. J’espère pouvoir continuer à lire vos billets régulièrement avant le prochain challenge 😉

    J'aime

  2. Bonsoir, le premier challenge est toujours déroutant, on ne sait pas trop comment faire, on tatonne…. Au fur et à mesure, on apprend à devancer, et à préparer longtemps à l’avance nos articles, même si on se dit « allez on a du temps », il arrive toutefois que certains soient terminés à la dernière minute. Pour ma part je n’écris pas du tout au jour le jour. J’essaye de préparer mon challenge à l’avance dans la mesure du possible. Pour ce qui est de la lecture, je vous rassure, j’ai commencé à en lire certains, mais je suis loin d’être rendue au bout. On ne peut pas suivre la cadence sur 26 jours, avec le grand nombre d’articles à lire, où alors il faudrait faire cela toute la journée. Il faut que tout cela (écriture et lecture) reste un plaisir avant tout. Je vais prendre le temps de lire vos articles et ne manquerai pas de vous laisser comme aux autres un petit commentaire. Au plaisir !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :