#TDFArchives: la bibliothèque patrimoniale de Brest

Situé à quelques encablures du SHD se trouve une source d’archives un peu atypique abritée dans un endroit qui ne l’est pas moins : le plateau des Capucins

Brest, ville du Grand Départ
Vue du centre ville – Les Capucins sont signalés par l’étoile

Les Capucins : des moines cloitrés à l’ouverture au monde

Le plateau des Capucins doit son nom aux moines qui s’y sont installés en 1695. Rétrocédés à la marine en 1791 et transformés en casernement, les Capucins ne débutent leur vocation industrielle que dans la seconde moitié du XIXème lorsque la Marine Nationale y a pris ses quartiers pour installer, sous trois nefs gigantesques, les ateliers de fabrication et de réparation de ses navires. Si aujourd’hui les machines ont laissés place à la musique et aux rires des enfants ce lieu n’en est pas moins impressionnant dans ses proportions : 160 m de côté, 200 baies vitrées et au centre, la Place des Machines, plus grande halle couverte d’Europe avec 10 000 m².

Aujourd’hui totalement réhabilité cet espace immense, devenu lieu de rencontre, de promenade en famille, de premiers pas en roller ou en vélo, d’expression, de culture, de découvertes et de quiétude a vite été adopté par les habitants pour devenir le centre névralgique de la ville.

Ateliers des Capucins à Brest | Bretagne.com
Nef des Capucins

La Médiathèque François Mitterrand

Au détour de la brasserie artisanale, du centre de jeux virtuel, de la paroi d’escalade, de la librairie et des petits restaurants se niche un endroit rêvé pour se perdre et prendre son temps : la médiathèque François Mitterrand, lieu extraordinaire où les brestois (et les autres) se retrouvent en famille, entre amis ou avec eux mêmes.

Et pendant que vos enfants essayerons le toboggan intérieur, que vos ados s’installeront avec des jeux vidéos ou que votre cher(e) et tendre se baladera parmi les milliers d’ouvrage proposés vous pourrez vous perdre dans l’extraordinaire fond de la bibliothèque patrimoniale de Brest.

Autrefois abrités dans la vieille « bibliothèque d’étude » les ouvrages précieux sauvés des ravages de la guerre sont à présent conservés dans l’espace « Patrimoine, Mer et Bretagne  » de la médiathèque. Cet espace comporte des collections visibles…mais aussi invisibles ! Car c’est par cet accueil que vous pourrez avoir accès aux ouvrages conservés dans les réserves précieuses,  ainsi qu’aux 170 000 livres et 2300 titres de périodiques. Conservés en magasin, au sous-sol, ils viennent compléter et enrichir les collections en accès direct. Sans oublier une importance offre de presse spécialisée sur le patrimoine, la mer, la Bretagne, en français ou en breton.

L’accès à la médiathèque est libre et pour emprunter vous devrez établir une carte d’abonnement ICI

Yroise, la bibliothèque numérique

La richesse des collections est aussi accessible de votre salon par l’intermédiaire de la bibliothèque numérique Yroise qui permet au réseau des médiathèques de Brest de rejoindre le réseau « Gallica marque blanche » de la Bibliothèque Nationale de France : les collections brestoises viennent enrichir les près de 8 millions de documents réunis sur Gallica. Réciproquement, les collections seront complétées dans Yroise par des fonds de la BnF, pour une diffusion toujours plus large du patrimoine.

Les fonds numérisés sur Yroise sont le reflet des fonds conservés physiquement dans la réserve patrimoniale du réseau des médiathèques de Brest. L’accent a été mis sur les collections uniques, telles que les manuscrits de marine et les alguiers, ainsi que sur les collections jugées rares ou précieuses, comme des incunables ou des éditions du XVIe siècle. Des documents emblématiques, comme l’un des récits du naufrage de La Méduse, ou bien dotés de planches de grande taille rendant leur consultation difficile, comme les ouvrages de Choquet de Lindu, deviennent ainsi accessibles avec la bibliothèque numérique patrimoniale.

Les fonds iconographiques ne sont pas oubliés avec la mise en ligne de 1600 documents, dont des cartes postales ou le fonds de plaques de verre de Marcel Boriès, et mettent en lumière la région bretonne, en particulier la pointe finistérienne. Les périodiques numérisés par la BnF comme Ouest Eclair viennent rejoindre les collections déjà numérisées à Brest, notamment les fascicules de la Dépêche de Brest (ancêtre du Télégramme de Brest), l’ensemble constituant une plongée inédite dans la presse régionale.

Enfin, dans un second temps, les archives littéraires conservées à la médiathèque François Mitterrand-les Capucins (Saint-Pol-Roux, Victor Ségalen, Frédéric Plessis…), d’autres manuscrits comme le Dictionnaire de Coetanlem, un dictionnaire de langue bretonne seront progressivement intégrées et valorisées.

Au fil du temps, la bibliothèque numérique Yroise mettra donc en avant la variété de ces collections, et continuera à s’enrichir en intégrant de nouvelles collections numérisées valorisant le patrimoine breton, afin de le rendre accessible au plus grand nombre.

Recherches et trouvailles

Comme dans Gallica la recherche sur Yroise vous demandera un peu de pratique avant de devenir fluide mais son ergonomie intuitive vous facilitera la tâche. Dès la page d’accueil on vous propose le module de recherche :

mais vous pouvez aussi descendre un peu plus bas et choisir de chercher directement dans les collections :

Idéal pour accéder aux archives de la presse locale ou vous perdre dans les livres anciens

Même si Yroise vous permet de mener à bien vos recherches venez tout de même faire un tour à Brest pour vous baladez dans cet espace grandiose et insolite, admirer la vue sur l’arsenal et la rade, prendre l’unique téléphérique urbain de France, découvrir le canot de l’empereur Napoléon III et voir Brest comme vous ne l’avez jamais vue !!!

Kenavo !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s