#TDFArchives : Le Service Historique de la Défense de Brest

Digemer mad e Brest !!

Ville du grand départ du Tour de France cycliste 2021 Brest est aussi le point de départ du tour de France des archives initié par toute l’équipe de Geneatech. C’est donc à moi que revient la (lourde) tâche de lancer l’échappée du jour en vous présentant un service d’archive un peu confidentiel niché au coeur du port de Brest. Le port de Co’ cache parmi d’autres trésors maritime un service d’archive indispensable aux généalogistes dont les arbres contiennent des feuilles (ou des branches) bretonnes : la Division Nord-Ouest du centre du réseau territorial du SHD, autrement appelé SHD de Brest. Le S.H.D, une mine d’or maritime

Vue du centre ville de Brest – le SHD est situé au niveau de l’étoile sous l’étiquette « village du tour »

Situé au 4 rue du Commandant Malbert, ce Service Historique de la Défense occupe le 1er étage de l’immeuble qui abrite également le club nautique de la marine et le centre de formation et d’intervention de la SNSM.

Fichier:Entrée SHD Brest 112.jpg

Pour accéder à la petite salle d’archives il vous faudra grimper l’escalier en colimaçon constellé de carrelage en mosaïque et passer quelques vieilles portes mais ne vous fiez pas à l’aspect un peu suranné des lieux : avec ses 13 km linéaires d’archives et les 43 000 ouvrages de bibliothèque, cet endroit est une mine d’or pour qui s’intéresse aux marins finistériens, à la Royale ou à l’histoire maritime.

Les fonds disponibles sont variés et couvrent plus de 3 siècles d’histoire :

  • Archives du commandement de la Marine à Brest depuis le XVIIe siècle à nos jours (série A et série E)
  • Archives des équipages et des bâtiments : rôles d’équipage, journaux de bord et de navigation, rapports de fin de commandement (séries C et 4 E)
  • Fonds de l’arsenal maritime et des chantiers navals militaires de Brest, notamment tous les registres du personnel de la Marine rattaché au port de Brest depuis le XVIIe siècle (séries 3 E, 1 L, 1 M et 6 M)
  • Fonds du Service de santé du port de Brest (depuis 1682) 
  • Fonds des prises et réquisitions des bâtiments, corsaires (série Q)
  • Fonds du Génie : plans d’édifices militaires relevant du Génie
  • Fonds des divers quartiers maritimes de l’arrondissement maritime de Brest : matricules des gens de mer, matricules des bâtiments, rôles d’armement et désarmement des bâtiments (série P)
  • Fonds du bagne : registres matriculaires ouverts dès 1749 où l’on recense près de 70 000 bagnards (série 2 O – registres numérisés 2 O 1-39 consultables sur le site du CRBC/bibliothèque numérique/https://bibnumcrbc.huma-num.fr)
  • Fonds iconographiques : fonds DCNS (9 Fi constitué notamment de plus de 250 albums photographiques des bâtiments navals construits à l’arsenal de Brest depuis 1948, dont la Jeanne d’Arc ; autres fonds iconographiques des bâtiments désarmés (série U)
  • Série continue (en accroissement perpétuel) : versements de la préfecture maritime et de toutes les unités de la Marine nationale implantées sur l’arrondissement maritime.

Parmi cet important fond seules quelques côtes sont aujourd’hui numérisées sans pour autant être accessibles en ligne. Des écrans tactiles installés en salle de lecture permettent la consultation de fonds numérisés par le service dont le fonds du lieutenant-colonel Maurice Laureau (12 S) sur la Première Guerre mondiale, le fonds Maurice Rollet de l’Isle, ingénieur hydrographe de la Marine fin XIXe-début XXe siècle (24 S),  plusieurs ouvrages de l’Académie de marine, les registres du bagne, les registres matriculaires des officiers mariniers, les albums photographiques de plusieurs bâtiments navals.

Fondée à Brest en 1752, la bibliothèque de l’Académie de marine.renferme plus de 30 000 volumes, dont les plus anciens furent imprimés à la fin du XVe siècle. Si la majeure partie des ouvrages édités entre le XVe et le XVIIIe siècle a trait à la marine et, plus généralement, à la mer (histoire, législation, sciences et techniques, voyages et explorations, etc.), d’autres concernent la théologie, la philosophie, les sciences naturelles, les mathématiques, l’astronomie, l’architecture, la littérature, la géographie, l’histoire, les sciences physiques, chimiques et médicales… Les volumes imprimés au XIXe siècle traitent, pour l’essentiel, de l’histoire générale, maritime et régionale.

Une équipe de choc

L’autre trésor de ce lieu est sans nulle doute son personnel : iI vous accueille avec le sourire du mardi au jeudi de 8h30 à 17h30. Disponibles et bienveillant les 13 personnes qui travaillent dans ce service veillent sur leurs lecteurs autant que sur les registres centenaires dont ils ont la garde.

S’y rendre est un vrai plaisir : vous ne les dérangez jamais, ils ont toujours plaisir à partager avec vous leurs connaissances et ils mettent un point d’honneur à vous aider à mener à bien votre recherche, quitte à aller directement vérifier en réserve si la côte commandée est la bonne ! (oui c’est du vécu !!)

La salle de lecture accueille plus de 400 lecteurs par an, lesquels réalisent environ 2 000 séances de travail. A l’heure de la crise sanitaire, l’accès se fait (comme partout) en prenant rendez vous au 02 98 22 05 39 ou par mail à cette adresse : shd-brest.secre.fct@intradef.gouv.fr . Le service sera fermé du vendredi 9 juillet au lundi 9 août, le vendredi 12 novembre et du lundi 27 au vendredi 31 décembre de cette année.

Bagnard ou corsaire, mousse ou amiral, petit gars de l’arsenal ou marin de la Royale, votre ancêtre est là quelque part et n’attend plus que vous !!

A tout de suite pour la 1ère échappée de la journée …

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s